Vie du mème

Origines

La photo à l'origine du mème du doge est extraite d'un album de photos d'une chienne shiba, appelée Kabosu, posté sur le blog d'une enseignante de maternelle japonaise, Atsuko Sato. Le blog a été ouvert avec l'intention d'attirer l'attention sur le problème des usines à chiots, Kabosu ayant été acquise par Atsuko Sato après avoir été abandonnée par une usine ayant fermé ses portes.

On trouve la première utilisation erronée du terme « doge » à la place de « dog » en juin 2005 à l'occasion d'un épisode de l'émission animée Homestar Runner. Sur internet le terme ne commence sa popularisation qu'à partir de 2010 quand un premier sujet intitulé « LMBO LOOK @ THIS FUKKIN DOGE. » posté sur Reddit avec une photographie d'un chien Welsh Corgi. L'origine de la composition caractéristique du mème, un shiba avec des phrases en Comic Sans MS à visées humoristiques, semble être le Tumblr Shiba Confessions lancé en septembre 2012 dont le contenu tend dès cette année à transformer le phénomène en mème. BuzzFeed relève dès septembre l'existence de celui-ci.

Les recherches utilisant le moteur de recherche Google et centrées sur ce mème ont réellement commencé à augmenter en juillet 2013. En août 2013, des images du mème ont été massivement postées sur Reddit(principalement sur le subreddit /r/MURICA) par certains utilisateurs du board /b/ de 4chan ; ce raid a lieu dans la soirée du dimanche 25 août 2013 et amène au spam massif du subreddit par des images de Kabosu au contenu exagérément patriotique.

Pic de popularité

Une recherche Google Trends du terme doge indique une forte augmentation de popularité en octobre 2013, qui continua d'augmenter le mois suivant. Le mème se généralise et devient grand public.

Avec Kabosu, un autre shiba a été rendu fortement populaire par le biais du doge, Suki, la chienne d'un photographe de San Francisco dont la photographie a été détournée pour en faire un doge dont le monologue interne est donné sur un ton hipster et surnommée « indie doge ».

Dès novembre 2013, le mème s'est répandu sur internet10. Google crée un easter egg qui s'affiche lors de la saisie de « doge meme » dans la barre de recherche de YouTube. Le mème a été listé no 12 sur la liste établie par MTV des « 50 choses que la Pop culture nous a apportées » en 2013 et est nommé en décembre 2013, « Meilleur mème de l'année 2013 » par le site Know Your Meme14. Deux sous-forums de Reddit /r/shibe et /r/supershibe sont la source de la plupart des mèmes doge durant cette période en plus des tumblr déjà existants depuis 2010 et du subreddit /r/doge.

À la fin de cette même année, les membres du congrès Américain ont produit des contenus imitant le style de ce mème. Le Huffington Post a par ailleurs commenté que le mème serait « mort » dû à l'utilisation de celui-ci par les membres du congrès.

Une firme américaine, Ultra PRO, tente d'acheter le nom doge sous le droit des marques le 16 mai 2014. Cette demande fait alors débat, le commerce de vêtements ou d'objets avec la photo de Kabosu ou portant des variantes du mème étant encore généralisé et sans restrictions légales : des craintes sont émises sur les intentions de l'entreprise et surtout le devenir à la fois du mème doge et de la cryptomonnaie dogecoin. Si le mot doge n'a pas pu être licencié comme une marque, — le United States Patent and Trademark Office ayant indiqué que doge est assimilé à un mot simple comme « eau » ou « cahier » et donc ne peut être enregistré — l'image d'origine de Kabosu regardant le spectateur de travers a été acceptée en juillet 2014.

Culture

Cosplayer à la WonderCon de 2015 portant un masque doge avec des yeux de style anime.

Selon Gawker doge représente très bien la culture mémétique d'internet dans le sens où c'est un mème dépourvu de logique ou de sens profond et dont l'émergence est assez inexplicable tout en alliant le potentiel humoristique et le caractère accrocheur des mèmes.

En juin 2014, la compagnie américaine Ultra Pro achète les droits de la photographie de Kabosu après avoir échoué le 16 mai 2014 dans sa tentative d'acheter le mot doge comme marque7,17.

Composition du mème

Le mème est composé d'un chien de race shiba, le plus souvent avec du texte écrit en Comic Sans MS au premier plan, censé représenter un monologue intérieur du chien sur un ton naïf et parfois étonné lui-même par l'existence de ce monologue intérieur. Comme pour les lolcats, dont les textes sont très souvent rédigés dans un anglais approximatif, le texte est caractérisé formellement par des expressions simples accolant, d'une manière « subtilement inappropriée », les adverbes « many », « much », « such », « very » ou « so » à un nom ou un adjectif. L'expression « wow » est dans la plupart des cas ajoutée, une à plusieurs fois.

Comme pour la plupart des mèmes, cette forme d'origine a beaucoup évolué et peut être détournée en réalisant de fausses affiches de film, publicités etc. utilisant le « langage doge » pour remplacer les titrages classiques plutôt que pour représenter la pensée du chien. Dans la lignée de la reproduction mémétique du doge, l'image du chien peut se suffire à elle-même en étant incrustée dans des photos ou dessins d'objets divers comme des Twinkies, ou en étant copiée et collée à l'infini.

Inversement, il arrive aussi qu'au lieu de conserver la tête de Kabosu pour réaliser un doge, sa tête soit effacée de la photo d'origine pour la remplacer par une tête de chat ou la tête de Nicolas Cage. On retrouve aussi des images de « format doge » sans chien de race shiba dans l'image.